Pourquoi est-il important de (ré)éduquer son périnée lorsque l’on pratique le running?

On parle souvent de l’importance de rééduquer son périnée après l’accouchement, alors qu’il est très important de le tonifier lorsque l’on pratique un sport à impact, que l’on ait enfanté ou non. Pourquoi? Afin d’éviter des fuites urinaires qui peuvent être gênantes lors d’une course ou dans son quotidien.

Le périnée qu’est-ce que c’est?

Le périnée est une sangle musculaire qui relie le pubis et le coccyx. Il permet de maintenir les organes pelviens (organes génitaux, vessie et une partie des intestins) en place, et d’éviter leur descente et l’incontinence des sphincters, donc des fuites urinaires et fécales.

Pourquoi est-il important de le tonifier lorsque l’on pratique le running?

Le problème du running est qu’il augmente la pression des organes vers le bas à chaque impact, et cela ne concerne pas que les femmes qui ont eu un enfant. Des athlètes, même adolescentes, peuvent connaître quelques petites fuites urinaires lorsqu’elles toussent, portent des charges lourdes ou rigolent, et finissent par aller consulter lorsque ces dernières deviennent importantes.  A ce jour, peu de prévention est dispensée pour inciter les sportives dès l’adolescence à préserver leur périnée, et c’est bien dommage.

Comment tonifier son périnée

Avant de penser rééducation si pour le moment vous n’avez pas de soucis de fuite urinaire, pensez à tonifier votre périnée lorsque vous courrez. Comment? En le contractant comme si vous vouliez vous retenir de faire pipi à chaque temps expiratoire. Si vous avez déjà quelques fuites et que cet exercice ne suffit pas, vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des séances de rééducation périnéales à effectuer avec un kinésithérapeute spécialisé. Ce dernier couplera la tonification du périnée avec un protocole de rééducation abdominale afin que le transverse et l’abdomen travaillent en synergie avec ce dernier. C’est ce qu’on appelle dans le jargon, de la gymnastique hypopressive. On retrouve d’ailleurs cette pratique dans certains exercices de yoga et tout le long d’un cours de pilates. Il serait donc intéressant qu’en complémentarité d’un entraînement régulier de running, soit associé un cours hebdomadaire de pilate ou de yoga, en studio ou à la maison. D’autant qu’au delà de l’entretien du périnée, ces activités viennent rééquilibrer la tonicité musculaire et la mobilité articulaire, afin de prévenir les blessures lors d’une course. 

De l’importance du périnée et de la sexualité

Il est important d’ajouter qu’un manque de tonus au niveau du périnée entraîne une diminution de la satisfaction sexuelle. En effet, plus le périnée est tonique, et a une bonne capacité de contraction, plus on augmente les sensations lors des rapports. Alors que plus il est hypotonique, et distendu, moins on a de sensations et donc de plaisir. De plus, il est possible d’observer des incontinences urinaires lors des rapports, ce qui rend la chose un peu moins glamour… Pensez donc à bien prendre soin de votre périnée !

 

Article réalisé avec Açelya Sen, kinésithérapeute spécialisée en rééducation périnéale.

The following two tabs change content below.

Sophie Vilmont

Derniers articles parSophie Vilmont (voir tous)