Jouer avec le feu, c’est prendre le risque de se brûler ;-)  ! S’il y a une chose à se mettre dans la tête, c’est bien qu’une fois qu’on s’est mis dans le rouge, on est foutu !

Connaître ses limites

Quelle que soit la distance, que ce soit à l’entraînement ou en compétition, il y a une allure cible sur laquelle on est censé se fixer. Cette allure est dictée par notre niveau et notre expérience en course à pied. Dépasser cette allure cible, c’est prendre le risque de se mettre dans le rouge et d’exploser !

Jouer avec ses limites…

Le feu ça brûle, mais en jouant habilement avec, on peut faire de belles choses… Se mettre dans le rouge c’est possible, mais pas n’importe quand !

En fin de course , c’est même souhaitable. S’il nous reste encore de l’énergie, c’est le moment de jeter nos dernières forces dans la bataille et de chercher à se mettre dans le rouge. Car à ce moment de la course, il ne reste plus qu’à s’accrocher pour finir au mental.

Au contraire, en début de course, c’est le meilleur moyen de sombrer. Il n’en faut pas beaucoup pour se mettre dans le rouge. Un rythme très légèrement supérieur à celui prévu, qui peut paraître facilement tenable à ce moment. Le piège c’est que l’effet arrivera plus tard, comme un coup de massue au moment où vous ne vous y attendrez pas, la fin de course sera alors un long calvaire…

Comment éviter de se mettre dans le rouge ?

Connaître son objectif : Que ce soit une séance de fractionné ou une compétition, il est important de savoir à quelle vitesse on doit courir.

Commencer prudemment : Partir un peu plus lentement que prévu, très légèrement, permet d’assurer le coup. Ce retard sera largement rattrapé ensuite ! C’est le principe du Negative Split.

Ecouter ses sensations : La forme n’est pas la même du jour au lendemain. Chercher à forcer un mauvais jour, c’est aller dans le mur !

Au final, le meilleur moyen d’éviter de se mettre dans le rouge, c’est encore de l’expérimenter. Quand on joue avec ses limites, parfois on perd. On l’a tous expérimenté, pas de honte à ça ! Au final c’est le meilleur moyen de comprendre comment reconnaître la limite à ne pas dépasser ! ;)

 

The following two tabs change content below.