Gainage : 5 bonnes raisons de s’y mettre

C’est la rentrée et son lot de bonnes résolutions. Comme chaque année, ou presque. On peut aussi opter pour une petite habitude à mettre en place avant, pendant ou après le sport : le gainage. Avec seulement quelques minutes par jour, ça peut rapporter gros ! La preuve par cinq, avec Lucile Woodward, coach sportif*.

  1. Protéger son dos

Le tronc, le buste, les organes internes, la colonne vertébrale… Tout ça « flotte » dans la cage thoracique. Le transverse, c’est ce muscle profond, l’écorce qui va soutenir tout cet édifice. Il va s’accrocher sur le bas de la colonne, faire le tour des côtes flottantes et des crêtes iliaques.

Pourquoi c’est important ? Parce qu’ainsi, la colonne vertébrale aura moins à porter. Les os sont tenus par les intras et para vertébraux. Ce sont des petits muscles qui la maintiennent en place, mais il faut également « aider » les gros muscles comme le grand dorsal ou le transverse !

  1. Se tenir (bien) droit

C’est lié à la raison précédente.  En fait, si l’on ne bosse pas cette sangle abdominale, qui joue véritablement le rôle de gaine, d’enveloppe, la posture risque d’en pâtir. En effet, ils vont davantage tirer sur ces petits muscles (les intra et para vertébraux) pour soutenir l’ensemble. D’où le risque accru que les vertèbres ne bougent ou se déplacent. Avec des exercices de gainage, statiques ou dynamiques, on bosse bien les muscles « soutenants » : le transverse, les obliques et le grand dorsal.

  1. Obtenir un ventre plat 

Scoop : pour avoir un ventre (plus) plat et ferme, les crunchs ne servent à rien. Ces séries de relevés de buste mettent une pression de dingue sur le périnée et poussent les organes vers le bas, ce qui donne un aspect « gonflé ». Tout ce qu’on veut éviter. Au contraire, pour le ventre plat, les exos de gainage (avec une respiration appropriée) maintiennent les organes bien en place et permettent au passage un petit massage des organes internes, ce qui peut faciliter la digestion.

  1. Aider à la pratique d’un sport

La plupart des sports nécessitent d’avoir un bon gainage pour avoir un geste plus précis, plus assuré et plus puissant. Par exemple, lorsque vous nagez. Un bon gainage de la sangle abdominale et des dorsaux optimisera les battements de jambes. Le bassin s’enfoncera moins et le poids des jambes sera moins lourd à supporter. De quoi nager plus efficace. Même chose en running où l’on gagne en rebond, avec une meilleure foulée et une meilleure posture ou en vélo, puisque le gainage aide à tenir une position plus aérodynamique ou à mieux remonter les jambes quand on est en danseuse.

  1. Réduire le risque de blessure

Lorsqu’on est bien gainé, c’est comme si le corps  était plus au taquet, plus prompt à réagir. Comme un ressort prêt à bondir. Et ça sert dans le sport pour effectuer des exercices à intensité plus élevée mais aussi dans la vie de tous les jours. Par exemple, lorsque vous vous penchez pour boucler la ceinture de sécurité de votre enfant sans vous faire un tour de rein. Ou rattraper un objet un peu lourd qui tombe d’une armoire. Ou vous rétablir en ¼ de seconde quand vous loupez une marche. Bref, le gainage aide à se tenir prêt pour l’imprévisible. A la vie, quoi !

Tips : Le gainage, oui, mais comment ? La planche est un exo efficace, mais qui peut être un peu « rasoir ». Et puis, on prend beaucoup sur les épaules et les poignets, surtout lorsqu’on prolonge. Au delà d’une minute, ça ne sert plus à rien, si ce n’est dans une logique de défi/challenge. D’autres exercices existent, tirés de la méthode pilates ou du yoga comme être assis en levant les jambes mais aussi se pendre à une barre de traction et remonter les jambes en gardant la position.

 

* son programme BBL Ventre Plat sur 30 jours (exercices en vidéo, conseils, carnet de recettes…) est en ligne depuis le 9 septembre.

 

The following two tabs change content below.

Urban Challenge

Derniers articles parUrban Challenge (voir tous)