« A vos souhaits! » Non, ce n’est pas une mauvaise blague sur l’origine suédoise du mot fartlek… « A vos souhaits », c’est la définition même que l’on pourrait donner du fartlek. Car le contenu d’une séance d’entrainement en fartlek est justement très libre. C’est vraiment le type d’entrainement que l’on préfère et en plus, ça a l’avantage d’être diablement efficace. On vous dit tout sur le fartlek !

Le Fartlek, un jeu d’allure !
Pour la définition officielle du fartlek : « un jeu d’allure ». Il est la preuve qu’un entrainement, même intense, peut être ludique. En effet, on définit le fartlek comme un entrainement fractionné mais à la différence de l’entrainement fractionné traditionnel, cadré type 10x400m ou 5×2′, on apporte ici une touche un peu plus fun. Les intervalles n’ont pas une durée ni une vitesse standard, on peut les customizer à l’envie, et ça on aime :-) !

De multiples possibilités de fartlek
Rien que dans la manière de le voir, le fartlek offre de multiples possibilités:
– En s’entraînant en club d’athlétisme, des coachs vous diront simplement de partir sur une séance de fartlek en restant assez flou sur la durée des intervalles et des recups. Tout est géré au sifflet par l’entraîneur qui signifie lui même le début et la fin des intervalles.
– Le fartlek maison : on s’entraîne seul, on a la choix de sa séance. On définit un volume global d’entrainement comme 20 minutes d’intensité par exemple et on le découpe ensuite en autant de fractions qu’on le désire.

La séance type de fartlek
Pour vous donner tout de même un bon exemple, prenons la séance de fartlek pyramidal 1’/2’/3’/4’/3’/2’/1 (recup = la moitié à 2/3 de la durée de la fraction précédente). Encore une fois, niveau rythme on a le choix :
– Rythme progressif (1′ à 100% VMA, 2’ à 95%, 3’ à 90% et 4’ à 85%) : la difficulté est dans la 2ème partie de séance en accélération.
– Rythme constant (1’, 2’, 3’, 4’ tous à 90% VMA) : Facile sur les 1’, tout le challenge est sur l’enchainement 3’-4’-3’ qui est intense!

Le fartlek en nature est roi !
Pour nous c’est clair l’entrainement en fartlek se fait forcément en nature. Ça permet de jouer sur des terrains différents, des relances, éventuellement du dénivelé... Bref un entrainement très varié typique du crossman. Et puis les entrainements passent tellement mieux quand on est en nature ! On profite vraiment de son entrainement, on prend du plaisir et on progresse sans s’en rendre compte ! Bref, tout ce qu’on aime en course ! ;)