Urban Challenge est un concept de sport urbain en plein air, qui allie le cardio au running et au renforcement musculaire. Je vais parler ici de mon expérience dans ce sport, expérience qui a duré un an. Car si aujourd’hui j’ai arrêté Urban Challenge pour des raisons que j’expliquerai ci-dessous, j’ai pourtant adoré ces cours et en garde un très bon souvenir. C’est tout simplement cette expérience qui m’a redonné le goût du sport.

Mes débuts avec Urban Challenge
A l’époque, j’avais pratiquement arrêté le sport, l’hiver s’était installé et ma motivation était au plus bas. Impossible de sortir courir et j’avais arrêté la gym suédoise que je ne trouvais pas assez intensive. Pire que tout, nous avions prévu de partir réaliser un trek de plusieurs jours en Patagonie chilienne deux mois plus tard. Autant dire qu’il me fallait trouver un moyen de me préparer pour apprécier l’expédition. C’est suite au test VMA gratuit qu’organise Urban Running qu’Hugo m’a parlé d’Urban Challenge. Le site vendait les mérites d’une heure de cours avec un coach pour se dépasser et découvrir ses limites, tout en étant polyvalent et complet (le cours, pas le coach :-)). Le concept m’a plu immédiatement : l’idée d’allier le running, le renforcement musculaire, le tout coaché par un professionnel est ce qui m’a motivé.

J’ai donc effectué une première séance (gratuite) pour tester le concept et autant le dire, j’ai rarement autant souffert physiquement. Le lendemain mon corps n’était qu’un long gémissement de courbatures mais j’ai immédiatement adhéré à l’exercice. J’ai d’abord été surprise de découvrir que nous étions nombreux (18 ce jour-là) à vouloir souffrir pendant une heure dans la nuit et le froid (nous étions en janvier), coachés par un sportif de haut niveau qui « criait » ses ordres dans la bonne humeur mais en multipliant les stratagèmes pour nous faire atteindre nos limites. Je n’ai par exemple pas pu m’empêcher de rire au moment où le coach nous a crié d’avancer en rampant dans la boue du parc Suzanne Lenglen, ce qui a valu 10 pompes de plus à toute l’équipe.

Les effets d’Urban Challenge
J’ai très rapidement pu constater mes progrès, car à l’époque j’effectuais 2 séances par semaine, complétées par une sortie running le week-end. Je suis devenue plus endurante, plus puissante et surtout, c’est à cette période que j’ai commencé à apprécier le sport en plein air même en hiver. J’ai également repris confiance en moi, et j’ai pu à cette époque réaliser mon trek en Patagonie dans les meilleures conditions. Tellement qu’en revenant de voyage j’ai repris les entraînements plus motivée que jamais.

Pendant 6 mois j’ai continué mes entraînements à forte intensité. J’ai pu constater de vrais changements surtout au niveau du corps. Presque trop. En fait à cette période, je commençais à prendre de la masse musculaire que je n’arrivais pas à contrôler et ce changement, loin de me satisfaire m’a déboussolé. De plus, ces cours prenaient le pas sur mon entraînement de running qui devenait pourtant mon obsession. J’ai donc fini par ne réaliser plus qu’un entraînement par semaine et à remplacer les deux autres par des sorties running. J’ai alors réalisé qu’avec Urban Challenge il était facile de modérer nos entrainements en fonction de nos envies et nos besoins.

Mon avis sur Urban Challenge
J’ai un avis très positif concernant Urban Challenge. Outre le fait que cela m’a redonné goût au sport en plein air et m’a réappris à souffrir pour progresser, j’ai découvert un groupe soudé et un esprit de franche camaraderie. J’ai trouvé les cours de très bonne qualité et les coachs très professionnels. Je conseille réellement ce sport aux personnes qui ne se retrouvent pas dans les séances traditionnelles de musculation, qui comme moi sont mal à l’aise dans salles de gym ou qui aiment rencontrer des personnes partageant la passion du sport en plein air.

 

Raph – Adhérente Urban Challenge

The following two tabs change content below.