Stresser avant une course est tout à fait naturel. Même si ce n’est pas l’émotion la plus agréable, il serait pourtant dommage d’en être dépourvu. Lumière sur les bénéfices du stress et les manières de le contrôler pour en faire un allié !

Comment survient le stress ?
Nos émotions sont des réactions que notre cerveau met en place pour répondre à une situation spécifique. Par exemple, la peur est ressentie face à un danger réel perçu. A l’intérieur de cette même émotion, il y a plusieurs niveaux : la peur peut varier de la prudence à la phobie, en passant par l’anxiété.
Le stress est l’une des réponses possibles à une situation de peur. Pour un runner, le stress est une réaction normale, notamment à l’approche d’une course, d’autant plus si celle-ci fait partie des grandes échéances de la saison.
La peur fait donc partie du quotidien des runners puisqu’ils recherchent la performance ou le dépassement de soit et prennent des risques pour l’atteindre. Dans ce contexte, il peut y avoir plusieurs raisons d’être stressé : peur de l’échec, peur de se blesser, peur de l’abandon, peur de ne pas atteindre son objectif

Le stress est-il toujours négatif ?
Diverses émotions peuvent survenir tout au long d’une course : colère, frustration, tristesse, joie… et avec elles, des effets bénéfiques ou délétères sur le runner.
Le stress, s’il n’est pas maîtrisé, peut faire perdre ses moyens au coureur et entraîner une contre-performance. Au contraire, s’il est contrôlé, le stress pousse le runner, l’aide à se concentrer et le motive. Il est un stimulant bénéfique à l’individu qui renforce son mental, sa détermination mais aussi sa force qui lui permettront de se dépasser le moment venu.

Comment gérer son stress ?
Non maitrisé, le stress est un réel vecteur de contre-performance, d’où la nécessité d’apprendre à gérer son stress, et ce en travaillant sur ses émotions : identifier, exprimer, comprendre et maitriser ses peurs, sont autant d’étapes qui vous permettront de faire du stress votre allié.

Le danger serait de refouler ce stress, cette peur induite par l’enjeu de la course.
La musique, les jeux vidéo, les activités parallèles sont autant de moyens vous permettant de ne pas penser à l’échéance. Toutefois, ces méthodes ne vous aident pas à gérer votre stress mais vous permettent seulement de l’ignorer… pendant un temps. Mais le stress, s’il est juste ignoré peut surgir d’un coup et vous faire perdre vos moyens.
Le problème n’est donc pas le stress en lui-même, mais plutôt la manière dont vous le gérez. Il existe de nombreuses méthodes telles que la relaxation, la méditation, la sophrologie, le yoga… pour faire du stress un atout. A vous de trouver la méthode qui vous correspond !

Comment manger lorsque l’on est stressé ?
Le stress engendré par la compétition peut parfois provoquer une sensation d’estomac noué, empêchant ainsi le runner de s’alimenter convenablement avant la course. Cependant, c’est un moment primordial dans la préparation de la compétition, pendant lequel vous devez avoir un apport nutritionnel spécifique.
Si le stress vous empêche de consommer des aliments solides, envisagez la prise de boissons de l’effort, soit provenant du commerce, soit que vous aurez préparées vous-même avec du sucre dilué dans de l’eau, qui vous apporteront l’énergie nécessaire pour votre compétition.

En tout cas, on vous souhaites bon courages pour vos prochains défis !

The following two tabs change content below.

Urban Challenge