Qui n’a jamais souhaité progresser en course à pied?! Quel que soit notre niveau, on peut progresser! Pour cela changer quelques habitudes de course peut suffire et vous permettra en plus de casser la routine habituelle de l’entraînement! Cet article s’adresse plutôt aux débutants.

Des séances de running plus longues
Premier défi notamment pour les coureurs peu expérimentés : augmenter votre distance de course. La distance peut faire peur mais justement, le mental est la base d’une progression régulière. Le but est d’éviter toute période de dégoût ou de sensation d’inachèvement. La distance à parcourir doit donc devenir une source de motivation. Pour ce faire, fixez-vous des objectifs sur le parcours. N’importe quoi : un panneau, un arbre, un virage. Fixez-le et motivez-vous pour y parvenir avant de vous focaliser sur le suivant. Cela vous évite de vous concentrer sur l’intégralité du parcours et d’y aller par paliers.
Vous devez assimiler que le corps fonctionne justement par paliers. En fonction de votre niveau de départ, vous augmenterez la longueur de vos séances de running. Votre organisme va donc devoir s’adapter à une dépense énergétique plus forte mais également à une foulée modifiée. De nouveaux muscles seront sollicités et les autres seront mobilisés d’une manière plus intense.

Des séances de running plus variées
2éme étape dans la progression: VARIER ses entraînements! Vous progresserez bien plus vite en faisant un footing par semaine suivi d’un entraînement fractionné (ex: 30 secondes rapides, 30 secondes de récup, répété plusieurs fois) qu’en faisant 2 footings similaires la même semaine. Nous rentrerons plus dans le détail de chaque séance dans de futurs articles mais sachez que l’on distingue principalement 5 types d’entraînement: le footing, le fractionné, le seuil, la sortie longue et le renforcement musculaire.

Des séances avec une bosse ou un escalier
Sans parler de distance ni de durée, vous pouvez également vous challenger avec des montées plus ou moins longues. Essayez de passer par une bosse ou un escalier lors de votre entraînement, mesurez votre temps d’ascension (à fréquence cardiaque équivalente) pour essayer de l’améliorer jour après jour. Vous travaillerez ainsi les montées et vous effectuez en plus un travail de puissance musculaire.

Dernière astuce: une alimentation saine
Autre source de challenge : l’alimentation. Gardez toujours à l’esprit que la performance sportive est étroitement liée à votre assiette. Chose dont même au niveau professionnel on ne se rend pas toujours compte. Progresser, c’est aussi faire attention à ce que l’on mange, se priver de temps en temps pour ne pas faire d’excès. Deux semaines avant une course par exemple, suivez un programme alimentaire pour ressentir la relation privilégiée entre la nutrition et la performance.

La progression se fait toujours étape par étape. L’idéal est de se fixer un objectif légèrement supérieur à vos capacités. Réussir vous procurera, en plus de votre progression, une sensation de satisfaction que seul le sport peut vous donner!

 

The following two tabs change content below.

Urban Challenge